Qu’est-ce qu’un prestataire logistique ?

Un prestataire logistique se définit par ses qualités d’adaptabilité et de réactivité. Il se charge de l’optimisation des flux organisationnels propres aux produits et de la pertinence des informations afférentes. Son implication peut être totale sur l’ensemble de la chaîne logistique, ou se focaliser sur une étape spécifique, comme la livraison ou la gestion du stockage.

Le but d’un prestataire logistique est de minimiser les coûts de fonctionnement tout en garantissant la fluidité des flux en interne. Il intervient notamment dans l’externalisation des services d’une entreprise ou pour le recours à la sous-traitance. On le considère comme un intermédiaire entre le client et le fournisseur.

Afin de justifier ses compétences professionnelles, le prestataire logistique possède généralement une expérience dans le domaine ou une activité connexe, par exemple les métiers du transport, le secteur de la grande distribution ou les échanges commerciaux. La stratégie entrepreneuriale s’adresse à des structures qui officient aussi bien sur le plan national qu’international.

Les 6 principales fonctions et responsabilités d’un prestataire logistique

Le prestataire logistique doit être en mesure de remplir plusieurs missions selon la sollicitation de ses clients. Il en ressort 6 grandes responsabilités et fonctions :

  • Proposer une expertise sur une phase spécifique ou sur la globalité de la chaîne logistique ;

  • Améliorer l’organisation interne propre aux besoins évoqués ;

  • Réaliser un suivi pour s’assurer de la pertinence des solutions apportées ;

  • Coordonner les flux de livraison à l’échelle locale, nationale ou mondiale ;

  • Respecter les délais engagés, le budget initial et la réduction des coûts annexes : carburant, frais d’entreposage… ;

  • Développer et mettre à disposition les outils pour encadrer une ou plusieurs étapes de la logistique.

Il est possible de faire appel à une société spécialisée dans les métiers du transport de manière générale, ou de solliciter un prestataire logistique dont il s’agit de l’unique activité.

Exemples et mise en pratique

Afin de mieux déterminer le degré de responsabilité d’un prestataire logistique au sein d’une structure, une classification a été établie :

  • 1 PL : gestion du transport ;

  • 2 PL : sous-traitance du stockage et des opérations de transport ;

  • 3 PL : externalisation de la logistique avec mise à disposition d’outils spécifiques ayant pour but d’optimiser les flux en interne ;

  • 4 PL : gestion totale de la chaîne logistique pour le client et prise en charge du relationnel avec les fournisseurs.

Par ailleurs, la gestion de la chaîne logistique tient à concilier les enjeux économiques, la stratégie entrepreneuriale en application et les ressources disponibles. Ces dernières peuvent être de nature humaine ou matérielle. À cela s’ajoute la politique de stockage (flux tendus, recomplètement…) selon la taille et le développement de l’activité. D’autres facteurs sont intégrés dans le travail du prestataire logistique :

  • Equipements lourds et investissements matériels ;

  • Nature des lieux d’entreposage et surface exploitable ;

  • Contrôle des systèmes d’information et de gestion.

Là encore, ces différents éléments dépendent des services et des compétences mises en œuvre. D’où l’importance du classement PL pour mieux définir les prestations adaptées aux besoins évoqués en amont de tout projet d’optimisation, par exemple le magasinage, le transport, la manutention ou même l’accompagnement aux formalités douanières.

Le prestataire logistique en chiffres

En France, on estime à près de 78 millions de mètres carrés la surface des EPL (entrepôts et plateformes de logistique) sur le territoire. Cela représente plus de 4 400 exploitants actifs. Il s’agit de la cinquième activité économique nationale.

Environ 2 millions d’emplois sont en rapport avec la logistique. À court terme, plus de 540 000 postes sont à pourvoir avec des profils qualifiés ou non.

(Source : https://www.e-tlf.com/dossiers-tlf/chiffres-cles/

https://www.regionsjob.com/actualites/transport-et-logistique-540-000-postes-a-pourvoir-dici-2022.html

https://trm24.fr/transport-logistique-540-000-postes-a-pourvoir/)

Bases réglementaires

  • Loi n° 2013-431 du 28 mai 2013

  • Cadre de réglementation sur l’organisation de la logistique pour les entreprises

  • Code du transport