Qu’est-ce que le pooling ?

Le pooling, aussi appelé « gestion mutualisée des approvisionnements » (GMA), consiste à regrouper les marchandises de plusieurs sociétés industrielles ou commerciales lors d’un processus d’approvisionnement chez le même client, à une seule ou plusieurs adresses, avec des camions maximisés, c’est-à-dire pleins. La marchandise transite chez un logisticien pour être ventilée dans les camions. L’industriel stocke moins, a une vision précise de ses stocks à l’instant T, connais parfaitement ses ventes, et fiabilise ainsi ses calculs de rotation de stock.

Les différentes étapes de la mise en place d’une GMA doivent être conduites de manière pragmatique, avec l’aide d’un prestataire logistique. Ce dernier reçoit la marchandise des industriels, la prépare, la charge et la livre. Les rotations sont étudiées pour ne pas provoquer de ruptures dans les rayons (surface de vente) du client final. La mutualisation des moyens de logistique (entrepôts, camions, moyens humains et matériels), la baisse des coûts de stockage, une meilleure présence en rayon des produits à forte rotation, tout ceci génère des profits pour l’ensemble des acteurs impliqués dans le pooling ou GMA.

 

Les spécificités de la compatibilité des acteurs du pooling

  • Les industriels mutualistes doivent vérifier la compatibilité logistique de leurs produits et de leurs clients.
  • La demande doit s’avérer complémentaire en termes de volumes et de temporalité. En grande distribution ou dans certains commerces, l’effet de saisonnalité est important pour la gestion des masses. D’où les notions de pooling à répartition fixe (peu de modifications des volumes livrés) et à répartition variable (tenant compte de la quantité importante liée à la saisonnalité, Pâques ou Noël par exemple).
  • Les organisations logistiques doivent s’avérer compatibles s’il existe des collaborations entre industriels pour l’utilisation de moyens de production et d’entrepôts communs.
  • Un chef de projet pilote un système doté d’un grand nombre de partenaires sur différents chantiers. Il est le référent pour le choix de la bonne solution et des meilleurs prestataires logistiques pour le stockage, le transport et le back-office informatique. Un tiers n’appartenant à aucune des parties arbitrera plus aisément les conflits d’intérêts entre partenaires.
  • Un projet de GMA présente un ROI (retour sur investissement) élevé, en raison de son faible coût de mise en œuvre.

 

Exemples et mise en pratique

Quels sont les bénéfices du pooling ?

Du point de vue de l’industriel, la gestion mutualisée des approvisionnements réduit considérablement les coûts logistiques, dont ceux qu’implique le stockage des produits finis en usine. Par exemple, l’industriel qui utilise 30 plateformes en France et livre environ 30 palettes en 30 voyages desservira, dans le cadre du pooling, une seule plateforme sur un trajet unique. Il y a également une réduction de l’empreinte carbone. Les chiffres évoquent une économie du nombre de kilomètres de 20 %, et une diminution de la quantité d'émissions de CO2 équivalente.

Avantage de gestion : tous les acteurs possèdent une meilleure visibilité sur les ventes et les stocks, car ils sont concentrés en un seul endroit. Le distributeur connaît en temps réel le niveau de stock produit par produit, leurs ventes, leurs rotations.

La GMA s’adresse aussi à de petits fournisseurs. Ils maîtrisent plus facilement les coûts de leur logistique, puisqu’elle est mutualisée, pour livrer de grandes enseignes de la distribution alimentaire ou spécialisée.

Côté distributeur, le pooling préserve une relation de force favorable. En effet, les fournisseurs et les logisticiens sont responsables de la marchandise toujours stockée en plateforme. Le distributeur qui se contente de superviser les opérations de pooling réalise aussi d’importantes économies sur la masse salariale.

Côté prestataire logistique, en plus de réduire grandement ses émissions de CO2, le logisticien gagne des parts de marché, et fidélise une clientèle indispensable et fortement soumise à l’attrait de la concurrence. 

 

Bases réglementaires du pooling

Le contrat d’externalisation logistique